nature.et.partage

pour la terre, partageons la nature sans nous battre. mais... comment?


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

L'énergie animale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 L'énergie animale le Sam 29 Nov - 1:38

Invité


Invité
l'énergie animale, vous la connaissez sous forme de chevaux, de travail ou de locomotion visibles dans les films.
En ce domaine nous en somme au même point que la simple marche à pied. Nous devrions en effet inventer des "vélos" pour chevaux. Autrement dit des systèmes qui récupérerait efficacement leur énergie.
Un manège c'est un peu ça, mais imaginez vous cheval dans un manège...

nous ne connaissons pas des chevaux "sportif", ceux ci sont en fait sédentaires, et ont donc, tout comme les humains, moitié puissance disponible et 7 fois moins d'énergie par jour (ils sont deux fois moins puissant et fatiguent en 3 fois moins longtemps en moyenne)
il n'est pas intéressant de demander de la vitesse au checal: il gaspille alors l'essentiel de l'énergie à défoncer la chassée et ses fers sur une surface dure. Je prévois une utilisation du cheval en tant que tracteur, au pas. Le cheval type serait un gros percheron le plus massif possible.

J'ai imaginé la charrette hybride qui serait constitué d'une charrette équipée d'un système de régulation d'effort.
ceci est intéressant pour les chevaux qui marchent, les gros percherons. Même si ce qu'il tracte est lourd, sur le plat sur du bitume et avec des roues à pneux, cela correspond à un travail à vide, même en cas de transport de 1 tonne ou deux, à la montée, le poids est suceptible de trop tirer en arrière, faisant patiner les pattes du cheval ou lui imposant un trop gros effort, et à la descente, il faut freiner pour éviter que le cheval soit sur ces genous. Cette charrette hybride freine de manière à imposer un effort au cheval correspondant au labour d'une terre légère au lieu de rouler quasiment sans résistance, l'énergie est récupérée (ordre de grandeur 800wh/km au pas, 250wh/km au trot ou bien 4000 watts environ . Une amélioration serait que la charrette freine un peu plus dans les descentes, compensant ainsi le poids du cheval et son propre poids (il tirerait aussi fort que sur le plat en descente) et récupérant de l'énergie, mais par contre freine moins en côte voir aide un peu, au moyen d'une régulation d'effort à énergie négative ou positive, évitant aussi une montée de puissance dans la zone de fatigue en cas de côte (le cheval ne tire pas plus sur les côtes).
Le moteur auxillaire de la charrette servira aussi à faciliter les manoeuvres que l'on fait sans cheval pour les entrepôts par exemple, ce qui simpliferait beaucoup la gestion des charrettes au quotidien, il n'y a qu'à la mettre en place derrière le cheval au lieu du départ.

la régulation d'effort ne sert pas qu'à récupérer de l'énergie. Le but secondaire et même principal est de maintenir le cheval dans une zone cible "sensible à l'entraînement", une condition qui habituellement sinon ne correspond qu'a des travaux ponctuels à certains moments de la saison. De rendre QUOTIDIEN cette catégorie d'efforts d'endurance en force-endurance aérobie devrait multiplier par 8 la production possible de travail quotidien sans que ça soit plus fatiguant pour le cheval... Un cheval entraîné produira alors sans peine 1 cheval vapeur moyen dans une journée, soit dans les alentours de 15kwh/jour, et en admettant qu'une bonne moitié soient récupérés en complétion des batteries dédiées aux vélos ou fitnesscar, cette énergie correspond à un apport de 2000km d'assistance électrique! (car on tire à peu près 7.5wh/km sur les batteries d'un vélo électrique ou d'une fitnesscar si on n'a aucun entraînement au vélo et que l'on contribue donc à peine)
Pour ce qui est des conditions d'effort à imposer au cheval, les règles sont les mêmes que pour les humains, cette zone correspond à des efforts compris entre 60% et 75% de la puissance épuisante. Ils ne sont pas pénibles et correspondent à 1 ou 2 fois 1 à 2h par jour, vers 40 à 50%, ils correspondent à 4 à 8h par jour mais entraînement un peu moins (le meilleur entraînement est entre 2 à 3h par jour à 60% environ avec des cycles forts moins longtemps et moins fort plus longtemps en fonction des saisons: été, faible et longtemps, hiver fort et pas longtemps, selon les conditions de longueur des jours et de températures. Pour l'homme c'est pareil.

La régulation d'effort c'est donc pour tirer 6 à 8 fois de potentiel énergétique d'un cheval, par rapport à ce que celui ci serait capable si il restait à travailler "à vide" et en ne labourant que de temps en temps!

pour que le cheval ait la forme, il doit faire son fitness chaque jour sans faute, tracter donc cette "charrue".
mais que faire de cette énergie de fitness chevaleresque?

Il a été utilisé des chevaux sur une machine prévue pour des boeufs (moins puissants) pour faire fonctionner des émetteurs de radio en afrique: des boeufs entraînés correspondent à des chevaux non entraînés, mais ils sont plus "travailleurs" et peuvent aller par paire.
un cheval tractant une charrette de production énergétique pourrait fournir l'énergie par heure de traction, de 500 km parcourus en vélomobiles hybrides assistés, qui combine la propulsion humaine et cet appoint d'énergie extérieur. La vélomobile est une minivoiture exigeant une dépense d'énergie similaire au vélo, tout en étant une voiture! Le concept de régulation d'effort peut encore, là, être appliqué à l'être humain censé piloter cet engin de déplacement, afin qu'il apporte de l'énergie économisant donc sur la réserve, ce qui donne deux options: augmenter l'autonomie, augmenter un peu la vitesse, en plus d'une possibilité d'intégration d'un effort physique de bonne qualité (régulier et dans la zone cible) pour en finir avec la plupart des maux du à la sédentarité: l'hypertension, l'insuffisance cardiaque, le surpoids. Ce véhicule s'appelle fitnesscar.
un cheval tractant une charrette (qui pourrait être un moyen de transport du genre taxi collectif pour aller de la gare à un centre urbain) pourrait ainsi "aider" à rouler un parc de 10 à 20 fitnesscar au quotidien, louée à cette gare ou autre point de dépôt. Voilà une façon à mon avis plus réaliste d'utiliser de la surface terrestre pour faire de l'énergie motrice... le cheval broutant la production de parcelles sinon sacrifiés à des agrocarburants pour ensuite fabriquer du bon engrais bien naturel revendu à des jardin biologiques cultivant la nourriture....

vecteur d'énergie: un compresseur d'air, le vecteur étant alors de l'air sous pression à l'usage de mini moteurs à air comprimés, ou bien de l'électricité associés à des moteurs alternateurs à haut rendement et a des batteries alors recyclables, en espérant que cette technologie soit au point.

chiffre: un cheval fait en endurance l'effort de 20 personnes de 75Kg en condition athlétique...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum