nature.et.partage

pour la terre, partageons la nature sans nous battre. mais... comment?


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

L'énergie fossile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 L'énergie fossile le Sam 29 Nov - 1:39

Invité


Invité
Nous pouvons faire de merveilleuses chose avec le pétrole.
nous pouvons nous en passer totalement avec les nouvelles techniques d'isolation... sauf bien sur pour la production et la construction. ce qui revient à en dépenser bien moins, pour construire des maisons quasiment sans chauffage.

imaginez un véhicule pourvu d'un bloc moteur à haut rendement mais délivrant seulement 1 kilowatts, soit 4 athlètes humains en zone d'endurance.
mettez cette énergie au service d'une minivoiture profilée.
avec un litre vous parcourerez 150 à 200 km, à des vitesses de l'ordre de 50km/h
des prototypes sont annoncés faire 75km/litre avec pourtant 4 place et des caractéristiques de "voiture" tel que le signifie le terme "voiture" actuellement. c'est le cas de la Lorémo

Mettez cette énergie à quelque chose d'aussi énorme qu'un moteur de voiture ordinaire engloutissant 5 litres d'essence au cent :
vous transportez 200 personnes à 100km/h (sous réverve d'utiliser cette énergie dans un train)
Actuellement nous désinformons en présentant une voiture capable de se contenter de 5 litres au cent (une consommation moyenne pour une voiture à essence type 1990 750Kg 30 à 45CV) tout en étant aussi prestigieuse qu'une qui en consommerait 10 (1.5 tonnes 120CV, pneus larges)... force est de recconaitre qu'on tire encore une fois de plus le besoins des gens vers le haut sans descendre la consommation!

Nous avons eu avec le pétrole une attitude de gaspillage scandaleuse due à la simplicité même d'utilisation de cette énergie. La simplicité reste un attout du pétrole encore d'actualité mais nous devons réduire la dose. C'est en effet une soyrce d'énergie compacte facile à utiliser qui pourrait se marier avec des moyens de transports légers qui ne servent pas toujours, des véhicules légers de tourisme comme marqué sur la carte grise.
Nous aurions à peine de changements de la vie quotidienne en divisant par 3 la consommation: avec 2 litres au cent nous roulerions avec des voitures qui "ressemblent" à le 2CV sur route mais qui atteignent cependant 110km/h sur autoroute. Elles seraient simplement basses, étroites, avec des pneus fin et des grandes roues, et de la forme de la "nouvelle" citron haine C4 roulant à l'envers!
C'est juste pour avoir un peu de sensation d'accélération et de sécurité et dominer les autres (course à la hauteur avec les 4-4) que nous roulons avec 3 fois plus lourd et 3 fois plus énergivore, en pratique moins vite même puisque notre vitesse sert à s'agllutiner plus longtemps entre deux ronds points.
la sécurité peut être obtenu autrement qu'en augmentant l'épaisseur du blindage et la tenue de route, et une vitesse plus faible et moins variable augmenterait en fait la vitesse moyenne cumulée au quotidien, la circulation restant fluide même dense.
la vraie raison de la course à l'énormité des voitures est le marketing qui exploite le cerveau "reptilien" de cette curieuse forme de vie douée de raison (mais qui a tort) qui hante notre planète, 90% de la conception de la voiture est en réalité de l'assouvissement de frustrations, des marqueurs sociaux, de l'épanchements de pulsions primitives, 10% est la fonction de déplacement.

ce qui est actuellement des autoroutes devrait être le support de systèmes de "trains de voitures" qui se mettent en commun pour former des convois avec un meilleur rendement et une conduite confiée au chef de file. La résistance de roulement et de l'air serait ainsi partagée entre tous, l'énergie éventuellement, et les points de contacts, les roues diminués (le train de voiture levant ainsi la motié ou les 3 quarts des roues une fois celles ci rendues solidaires par paquet. La technique nous laisse facilement imaginer un système d'aide à l'engagement ou désengagement des voitures qui entre ou qui sortent au niveau de chaque sortie.
Quelque chose intermédiaire entre le train et la voiture donc et demandant à peu près 10 fois moins d'énergie que ce que une voiture exige pour rouler à 130km/h, sauf les ralentissement d'engagement et de désengagement sur 2km sur 20 à 50

utilisé ainsi, et à temps, maintenant c'est un peu tard, le pétrole aurait été une source de confort avec des répercussions mineures sur l'environnement... ces systèmes aurait du voir le jour dans les années octantes, logiquement après le premier avertissement du choc pétrolier.

nous payons le fait d'en avoir abusé sur deux tableau.
nous ne voudrions pas de ces "petites voiture"
Nous sommes acculés aux dégâts climatiques et à la pollution.
le changement sera sans doute plus brutal.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum