nature.et.partage

pour la terre, partageons la nature sans nous battre. mais... comment?


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

LA CARTE ÉNERGIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 LA CARTE ÉNERGIE le Dim 30 Nov - 2:23

Invité


Invité
LA CARTE ÉNERGIE

Actuellement la dépense énergétique induite et directe d'un occidental français, se chiffre à 5500 watts moyen et environ 40 à 50 fois notre métabolisme.

Il devrait y avoir un rationnement d'énergie de sorte à respecter les limites de la planète.
Il serait souhaitable d'extraire le pétrole, qu'il soit épuisable ou non à un rythme compatible avec les possibilités d'assimilation du CO2 de la planète. Nous n'aurions pas du dépasser 40 millions par jour. En fait il est même trop tard, nous connaîtrons un grave dérèglement climatique. Sans tarder nous devrions rationner l'extraction à 40 millions de barils par jour dont 20 millions seulement consacrés aux transports.
Le problème de la quantité d'énergie remplaçant celle que l'on tirait du pétrole est autre. Il nous faudrait rationner cette énergie afin d'éviter de nouvelles nuisances. Il serait sage de ne pas dépasser un besoin moyen de 500watts par habitants, contre les 5000 à 6000 actuels. Nous pourrions nous contenter de bénéficier de 5 fois le métabolisme d'apport d'énergie!
Cela est tout à fait possible. Nous pouvons facilement, du moins techniquement diviser par 10 notre consommation d'énergie pour les transports, par beaucoup plus encore celle liée à l'informatique et à l'éclairage, et réduire à quasi néant les besoins de chauffage. Reste l'énergie de cuisson, et de fabrications de nos objets, cette dernière pouvant être réduite en organisant mieux les transports et en augmentant la qualité et la modularité des ordinateurs en particuliers.
Un peu de standarisation, la possibilité de changer et réparer des petits modules au lieu de tout changer pour une panne, la possibilité de rester compatible longtemps, et nous diviserions les frais d'électronique par 10.
réduire par 10 est donc une question de volonté, alors on arrive à 600 watts moyen par personne.

Chiffre pour 20 millions de barils/jour 11 kwh/litre 156 litre par baril 1.71Mwh/baril 34.12 Twh/jour 1.43TWh moyen, 10% de perte raffinage 10% extraction, 1.18Tw moyen environ.
Si dédié aux transports seulement 295Gw mécaniques possibles (25% rendement), divisé par la population 8 milliard,
si dédié au transports seulement 37w d'énergie mécanique finale soit un athlète vapeur. (37 watts moyen font 120km de vélo/jour = entraînement moyen d'un coureur cycliste de haut niveau)
et au total 150 watts moyen (chaleur + mécanique soit 1 à 1.2 fois métabolisme humain)

Pour nous chauffer, éclairer, communiquer, nous pourrions nous passer totalement de chauffage ou de climatisation utilisant de l'énergie provenant de l'extérieur, sauf dans les cas extrêmes tels les pays nordiques. Disons que au plus, 20 millions de barils pourraient y être consacrés en attendant leur remplacement.

Nous aurions donc au total, et par habitant en moyenne
37 watts moyens d'énergie mécanique.
150 watts moyens d'énergie thermique.

Au total donc 200 watts par personne, directement dépensée par l'utilisateur qui proviendraient du pétrole seraient la limite à ne pas dépasser.

Il y a bien sur l'apport des autres énergies. Nous pouvons envisager un quotas de 10kwh/jour par personne active d'énergie provenant de réseaux de distribution.

Prévoyons donc une carte d'accès à ces 10kwh/jour qu'on serait alors libre de dépenser comme bon le semble. Cette carte fonctionnerait comme les cartes téléphoniques et serait rechargée chaque mois de 300kwh.

À cette énergie s'ajoute l'énergie locale: bois, biogaz de la ferme, énergie musculaire...
On peut injecter l'énergie que l'on produit dans le réseau et ainsi augmenter son droit d'unités d'énergie.
Dans le cas d'une usine qui fabrique des biens coûteux en énergie de fabrication, l'énergie est empruntée au réseau et comptabilisé de sorte que l'acquéreur de l'objet doit céder des parts d'énergie de ses quotas pour acquérir l'objet.
Le prix des objets aurait donc deux dimensions: son coût en travail donc en monnaie classique (illimitée) et son coût en énergie matérialisé en unités de quotas (limité à 300kwh/mois/personne).

Dans le cas des transports motorisés, collectifs ou non, la carte serait donc débitée pour prendre de l'électricité ou du carburant.
Dans le cas des moyens de transports collectifs, elle fonctionnerais comme une carte de crédit, selon la consommation énergétique de l'engin.

Avec cette carte nous devons assurer nos transports mais aussi nos achats d'électricité et l'usage des machines que l'on utilise au travail. Ce dernier point étant délicat: si vous travaillez dans une usine, la machine outil que vous utilisez est votre gagne pain que vous met à disposition l'usine, et vous payez donc vous même l'énergie de son utilisation. Ou bien, l'autre solution serait d'emprunter des unités d'énergie à une banque spécialisé, mais en tel cas les produits vendus auraient un prix énergie: il faudra que les clients débitent des unités de leur carte pour l'acquérir.

Nous aurions au final deux monnaies.


La situation actuelle en effet de ne plus compter l'énergie que l'on dépense avec les véhicules de société, les machines ou les ordinateurs du bureau doit prendre fin!

Pour arriver au bout de la carte on verra alors un intérêt pour les travaux qui ne font pas appel à des machines gourmandes en énergie, afin de ne pas proposer des produits qui ne puissent pas être vendu à cause de leur consommation de quotas, nous étudierons des transports qui consomment peu, des ordinateurs à petits écrans optimisé, des télés collectives pour les émissions de qualités qui seraient cependant trop coûteuses en utilisation individuelle, des lampes à diodes de quelques watts, et un intérêt poussé vers les moyens de produire sur place de l'énergie sans la prendre sur le réseau: la plus simple étant l'énergie musculaire, mais aussi celle que permet l'opportunité du coin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum