nature.et.partage

pour la terre, partageons la nature sans nous battre. mais... comment?


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Transformer un vélo de course en vélo utilitaire ça coute quoi?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Invité


Invité
- sur une montée qui prendrais une heure avec un super vélo carbone dépouillé...
ça prend 1h15 (donc +25% temps)

- sur un trajet qui prendrait 1h37 sur un terrain vallonné... 1h50 soit 15%

disons donc que finalement un vélo utilitaire bien optimisé, ne va finalement pas beaucoup moins vite que sa version épurée.

J'ai réellement fait l'essai.
En effet, là encore les essais l'ont montré essai lors de la course de vélo: classique genevoise 2008, sur une course de 60 km en terrain vallonné (environ 600m de dénivelé),
voir le récit

http://thevenet.jean.free.fr/20080615.html

le vélo utilitaire, conduit par un athlète de niveau national, n'a pris que 10 mn de retard en 60km par rapport à un peloton de coureurs également de niveau national équipés de ce qui se fait le mieux en vélo de course, et en plus en peloton!
Sur les pentes, les meilleurs chronos sur le grand colombier sont entre 1h et 1h05, et le vélo utilitaire a fait 1h15. Bien des cyclistes moyennement entraîné, avec un vélo ultra léger mettent 1h20, 1h40 ou même... 2h00.

pourquoi?, par ce que en dehors des beaux jour et des loisirs, ils remontent dans leur voiture et restent assis tout l'hiver, or, une bonne condition physique demande 14 mois de pratique au moins sans coupure, ce qui se fait AUTOMATIQUEMENT si le vélo est un moyen de transport.

car finalement, voilà le truc: c'est de penser son vélo de tous les jours comme un engin performant: il le mérite autant qu'un vélo de performance, enfin, à quelques pourcent près on peut négliger le "hi tech excessif", pour 3 minute par heure ça ne vaut pas le coup.
J'insiste, un bon vélo utilitaire, ce n'est pas un vélo "de ville", mais un BON vélo...
si on trouve le moyen, de trouver du PLAISIR avec un bon vélo utilitaire, pensé réellement comme un BON vélo PERFORMANT simplement lesté de ce qui le rend utilitaire, on garde la forme.
et au final, même ainsi handicapé, on reste dans les ordres de grandeur des hautes performances véocipédiques, qui sont, il faut le dire pas si loin que ça de performances bagnoliques: la vitesse moyenne d'une voiture est rarement supérieure à 60 sur le trajet entier là où le vélo fait 30, et en ville, le vélo fait 15 à 25 là où la voiture fait 6 à 12...
mais si on compte l'équivalent en temps de travail pour payer la voiture où le vélo et qu'on l'ajoute au temps de trajet... faites donc le calcul!


le raisonnement décrit vaut pour tout type de vélos. couché y compris.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum