nature.et.partage

pour la terre, partageons la nature sans nous battre. mais... comment?


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

LA DRAMATIQUE CHUTE DE LA PERFORMANCE MÉTABOLIQUE HUMAINE...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Invité


Invité
La puissance disponible en endurance... Où notre aptitude à nous passer de moteur pour bouger?

Ce paramètre reflète le plus notre possibilité de mobilité. La puissance que l'on peut obtenir de son organisme lors d'un effort prolongé restant en dessous du seuil d'épuisement rapide, la performance sur laquelle on peut compter pour nous déplacer ou travailler physiquement.
La moyenne des gens a vers‭ ‬40‭ ‬ans à peine‭ ‬1‭ ‬watts par kilo en endurance au lieu de‭ ‬3‭ ‬et se fatigue en moins d'une demi heure d'effort au lieu de‭ ‬2h.‭ ‬Vers‭ ‬60‭ ‬à‭ ‬70‭ ‬ans la capacité d'endurance tombe en dessous de‭ ‬0.5‭ ‬watts par kilo,‭ ‬alors qu'il devrait en rester‭ ‬2.
Cela revient en fait à devoir transporter un chargement pesant 3 fois son poids!
On ne le sent pas sur ses épaules car on est pas tellement plus lourd, mais 3 à 4 fois moins puissant: c'est le rapport puissance sur poids. Si on voulait charger un homme entraîné d'un lest pour reproduire le même rapport puissant sur poids il faudrait le lester de sorte qu'il commence à s'essouffler en marchant au même rythme que le sédentaire. Quand il s'agit de monter une montagne un tel chargement ferait 200Kg. C'est le cas quand on ne peut gagner que 300m d'altitude par heure au lieu de 1200, le rapport puissance sur poids est en effet 4 fois moindre.
Les "sportifs" qui sortent l'été et un peu les jours de congé, mais sont sédentaires dans la vie quotidienne et le travail portent encore "virtuellement" des habits pesant leur propre poids... Ils dépassent difficilement les 600m/h,

Il serait normal de disposer de‭ ‬2‭ ‬à‭ ‬3‭ ‬watts par kilos,‭ ‬et de pouvoir les utiliser‭ ‬2h,‭ ‬même tous les jours,‭ ‬sans que cela soit fatiguant.
Si on regarde l'énergie, le temps fois la puissance, le rapport de performance tend à passer au décuple...
Disposant de la condition physique "normale" pour l'organisme,‭ ‬les gens moyens ne seraient plus très éloignés des athlètes,‭ ‬au lieu d'être‭ ‬5‭ ‬à‭ ‬8‭ ‬fois moins il seraient à plus de‭ ‬50%‭ ‬des possibilités athlétique donc DU MÊME ORDRE DE GRANDEUR.‭
visuellement ça donnerait ça,‭ ‬la longueur des pointillés correspondante à la quantité d'énergie disponible pour un effort prolongé..
Actuellement la capacité physique de la moyenne des gens est grande comme ceci‭ ‬--‭ ‬comparé à celle de l'athlète‭ ‬--------------‭ ‬et ce qui serait normal:‭ ‬----------‭
De‭ "‬loin‭" ‬on remarque que‭ ‬----------‭ ‬n'est pas tellement plus petit que‭ ‬--------------‭
Alors que‭ ‬--‭ ‬est une‭ "‬autre dimension‭!
Nous devrions au moins marcher‭ "‬normalement‭" ‬dans les‭ ‬4‭ ‬à‭ ‬5‭ ‬km/h,‭ ‬même dans la nature‭ (‬sentiers,‭ ‬chemins pouvant présenter une pente‭)‬,‭ ‬et non pas seulement piétiner.‭ ‬Sur ce point,‭ ‬les citadins sont souvent en meilleure forme que les ruraux:‭ ‬ils marchent dans les rues.


NOUS SOMMES VRAIMENT...‭ ‬DES BOEUFS...

La norme actuelle grande comme ça‭ ‬--‭ au lieu de ça -------- ‬est comparable à devenir des boeufs alors qu'on était des chevaux:‭ ‬le même rapport de puissance en endurance qui sépare chevaux et boeufs est observé entre l'athlète moyen non entraîné et‭ le ‬sédentaire ou sportif sédentaire.
Boeuf, VO2max vers 50 ml-O2/Kg/mn
Cheval, VO2max vers 130 à 170
Sédentaire non sportif, 15
Sportif sédentaire, entre 25 et 40
Inuit avant les motoneiges, 50 vers 60 ans.
Athlète moyen, 60, de haut niveau 70 à 80 (65 à 70 rameurs, 70 à 80 cyclistes)
Les rameurs sont moins puissants par rapport à leur poids car ils sont plus musclés.
Mais que signifie consommer 1 litre d'oxygène par minute... ça donne 350 watts dont le quart peut devenir de la puissance mécanique...
Un athlète moyen est donc entre 4 à 6 litres d'oxygène par minute au maximum, pour l'extraire il respire dans les 120 à 200 litres d'air par minute...

‭ ‬Un rapport de puissance aérobie d'un facteur‭ ‬3‭ ‬sépare en effet les deux animaux: Boeufs et chevaux.
‭ ‬Si je compare les hommes à ces animaux c'est par ce que la différence qui les sépare est souvent connue,‭ ‬mais aussi pour souligner le fait que notre désadaptation est telle que‭ ‬nous devenons une‭ "‬sous espèce‭" ‬du point de vue physiologique,‭ ‬même pas comparable à l'espèce d'origine.‭ ‬Le fait de ne plus recourir qu'aux moteurs pour les voyages,‭ ‬même pour les petits trajets du quotidien ajoute au désastre écologique,‭ ‬alors que l'hygiène même voudrait que nous accomplissions les petits trajets à pieds:‭ ‬On sort la voiture‭ ‬1‭ ‬fois sur‭ ‬2‭ ‬pour faire moins de‭ ‬1‭ ‬km,‭ ‬et elle fait alors ce km en polluant‭ ‬4‭ ‬fois plus‭ (‬moteur froid,‭ ‬démarrage et voiture non adapté à ce genre de trajet‭)‬.

Invité


Invité
L'ÉNERGIE MUSCULAIRE.
Je me sers d'un parcours en montagne pour mesurer les possibilité métaboliques, dont l'énergie physique dont dispose les sportifs.

cette étude est dans
http://thevenet.jean.free.fr/journal/repere-colombier.html

Je relis cet article et ça me rappelle une info qui est tombée cet été, le vainqueur du tour avait une VO2 max de cheval dans l'étape de verbier. 99,0 kg/ml/mn! http://laflammerouge.com/dautres-nouvelles-2/

Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité
en revanche, les mesures de coureurs "normaux"
http://thevenet.jean.free.fr/tour-de-france2009/index.html
tiré de
http://www.srm.de/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=112&Itemid=260&lang=fr
ne m'ont pas paru surhumaine.
cela m'a beaucoup rassuré.
par rapport à mon niveau qui n'est pas loin de la référence "limite normale humaine vers 40 ans", c'est à peine plus, une différence de rapport puissance/poids de l'ordre de 10% que je pourrais presque combler en perdant 3 ou 4Kg et en faisant plus de vélo, plus ciblé.
Je pourrais rajeunir aussi mais le miracle présenté dans le film "17 ans encore" n'est pas facile à reproduire...

je m'entraîne beaucoup, mais pas encore au top (ça serait trop contraignant), et me spécifier pour un sport est aussi trop contraignant, faire de la nage et de l'aviron rogne un peu les performances du vélo, de quelques pour cent cause poids des muscles.

En conclusion, il serait donc assez facile d'obtenir un pourcentage supérieur à 80% de puissance de la condition athlétique de haut niveau.

je pense qu'obtenir 70% des limites "normales humaines" (100% représenté par le niveau de coureurs qui peuvent participer sans être à la traîne au tour de france et non pas les surhommes qui le gagne on ne sait comment), devrait être un objectif à la hauteur de la "santé publique" avec pour moyen la généralisation des transports à possibilité de participation musculaire tels le vélotrain

voici copie mail fait en réponse à une demande de renseignement d'un intéressé pour le vélo train.
rebonjour, je vous ait fait une petite préparation à mes pages.

http://thevenet.jean.free.fr/pour-les-vph-fitnesscar.html
J'y expose des arguments
- comment la voiture pousse à s'étaler selon un mode de vie périurbain.
- comment la législation des VAE rend difficile la viabilité, légalement de véhicules assistés.

http://fitnesscar.free.fr/chevaux-et-fitnesscar.html
J'imagine ici un double service: un dispositif de récupération d'énergie servant aussi à cibler la fréquence cardiaque des chevaux (enjeu, doubler leur niveau de puissance en endurance et octupler la possible production de travail quotidien, par rapport à des chevaux qui travailleraient sans charge), apportant l'énergie permettant à des fitnesscar de location d'avoir leur batteries à niveau, même si en ciblant la fréquence cardiaque l'humain n'apporte pas assez pour un bilan d'énergie neutre (neutre = charger autant que l'on décharge et donc se dépenser légèrement plus qu'en vélo mais plus régulièrement)
NOTION IMPORTANTE!
le ciblage de fréquence cardiaque et la continuité "dégagent" les possibilités d'endurance.
Chez presque tous les citoyens, l'aptitude à produire de l'énergie sans fatigue et en utilisant surtout les réserves de graisses est atrophiée. Pour la restaurer il faut fournir un type d'effort, au quotidien, qui n'existe plus: puissance modérée constante et sans pause (intensité normale équivalente à la course à pieds vers 10-12km/h, 180 à 250 watts, mais en rééducation égale à la marche à 4 km/h 50 à 80 watts). La fitnesscar a surtout pour but de restaurer cette aptitude: la puissance disponible en endurance est doublée, mais aussi l'effort physique peut être maintenu 3 à 4 fois plus longtemps, alors la possibilité de transport à solution musculaire est à peu près décuplée. Le niveau facilement obtenu est 70% de la condition athlétique (condition athlétique normale = les "mauvais" coureurs du tour de france)

document http://thevenet.jean.free.fr/journal/VO2MAX-et-age.jpg
On voit que les partisans du fitness ont presque la meilleure VO2max (possibilité de "carburer" en transformant les aliments en énergie selon la réaction aérobie dite "d'oxydation" faisant intervenir l'oxygène, 1 litre par minute donnent 350 watts)
Le vélotrain est l'idée de la fitnesscar associée à la collectivisation.
Une des solutions pourraient être un système ressemblant au monorail du parc d'attraction néo-zélandais (discussion forum à http://velorizontal.bbfr.net/velorizontal-f2/tgv-a-pedales-t7817.htm et vidéos ici http://pourlaterre.free.fr/velotrain.html )
http://fitnesscar.free.fr/fitnesscar_fitness_utilitaire.html
voir aussi
http://thevenet.jean.free.fr/wh.html (vers la moitié de la page les kilos qu'a Laurie.)
TRÈS IMPORTANT une personne qui a retrouvé ses capacités de lipolyse et glycolyse régule en moins d'une heure son poids avec la même efficacité qu'un sédentaire le fait en 8h (en tirant plus de 100 watts de ses graisses au lieu de 10 à 15 watts, pour un effort qui fait 150 à 200 watts en tout au lieu de 50 à 80 watts). le même bénéfice sera tiré d'un seul trajet en vélotrain ou fitnesscar ou vélo ou marche si bien géré (géré au cardio fréquencemètre) que en début de remise en forme en se contraignant à 1h de fitness par jour!!!

Les cabines seraient individuelles (permettant une plus grande souplesse d'utilisation en toute heure mais sur des grandes distances elles se grouperaient par le simple fait que les plus rapides rattrapent les plus lents. Cela égaliserait les performances, mettant les utilisateurs à la même allure, mais les groupes iraient plus vite pour une même puissance moyenne pour la même raison qu'un peloton de cycliste roule 10km/h plus vite qu'un coureur isolé.
Quand les cabines se groupent, l'énergie électrique pourrait aussi être partagée: le système ferait cadeau d'énergies aux plus faiblement chargés: la fiablilité serait augmentée. Le fait de s'entraider a aussi une valeur éducative à l'opposée de ce qui se passe sur la route avec les voitures dans les bouchons.
La pratique du fitness devrait être connue comme gestion d'effort.
Cela est un obstacle qu'il faudra intégrer: l'homme moderne qui a grandi en voiture (les gens nés après 1970) n'ont pas appris à gérer l'effort: ils font le yoyo entre un effort qui est au dessus de la zone d'entraînement, puis récupèrent à cause de la fatigue et des déchets acides.
En gros ils font 80 à 90% puissance le tiers du temps, soit une production de l'ordre de 25 à 30% en moyenne, et le 100% reste équivalent à quelque chose comme 1.5 watts/kilos, donc sans gestion d'effort, une production moyenne de l'ordre de 0.5 watts par kilo avec en plus de la fatigue et peu de résultats.
En faisant du 70% en continu, on est facilement dans le domaine du 1 watts par kilos des le début, mais en plus, le 100% devient équivalent à 3 à 5 watts par kilos, disons 4, et 70% de 4 donnent 2.8 watts/kilos. L'enjeu de permettre l'entraînement à la puissance aérobie est donc TRÈS IMPORTANT car cela tendrait à multiplier par plus de 4 l'apport de l'énergie musculaire, et de plus, si les utilisateurs réguliers disposent d'un puissance sur poids représentant au moins la moitié de celle d'un coureur cycliste, ils peuvent intégrer dans leur vie tout ce qui était impossible: aller vite et loin en vélo, passer la tondeuse à rouleau sans moteur aussi vite qu'avec le modèle à moteur (il faut entre 100 et 150 watts avec une tondeuse à rouleau pour égaler une tondeuse de 4000 watts)... etc.

Les obstacles liés à l'environnement.
Nous aurons le problème de la chaleur qui limitera l'effort des plus endurants (les plus endurants chauffent le plus, ils chauffent 3 fois leur puissance mécanique, par exemple sur 12 watts/kilos pour fournir 3 watts par kilos, il s'en perd 9 en chaleur), mais alors, le soleil abonde et l'énergie peut être apportée par le soleil (réaliste car le système étant dimensionné pour l'énergie humaine, un panneau solaire de 150 watts = une personne qui pédale "normalement")
Au contraire, il n'y aura quasiment pas de problème de chauffage tout le reste de l'année. La chaleur du corps suffit. Chez les athlètes endurants, un effort restant possible sur une heure en continu, et reproduisible chaque jour permet de se sentir parfaitement bien en slip dans une salle à -6°, une faible circulation d'air permet de "tolérer" que la température monte vers 3° avant de... souffrir de la chaleur.
Entre les athlètes d'endurance et l'homme de la rue, voici les températures de confort qu'on obtiendra dans 3 situations: sans déplacement d'air, avec ventilateur ou un déplacement d'air de l'ordre de 10km/h, et en vélo.

http://thevenet.jean.free.fr/journal/temperature_de_con_fort.html

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum