nature.et.partage

pour la terre, partageons la nature sans nous battre. mais... comment?


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

resoudre sedentarite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 resoudre sedentarite le Sam 29 Nov - 1:52

Invité


Invité
Résoudre la sédentarité.
C'est un problème majeur de santé publique, presque la moitié des habitants de nos sociétés modernes sont en surpoids... cela paraît énorme mais ce n'est que la face cachée d'un iceberg. Si l'on considérais la capacité d'oxydation du glucose, qui n'est autre que la capacité de production d'énergie en aérobie, si l'on considérait également la capacité à transformer les graisses en glucose, nous aurions des chiffres de 9 personnes sur 10... Restons à 10% près d'incertitude: c'est entre 9 sur 10 et 99 sur 100!

Ceux qui sont "sportifs" sont... généralement dans le lot. En général, ils sont a peu près corriger leur surpoids, mais malgré leur 2 ou 3 sorties par semaines, ils restent en capacité métabolique handicapé de 50%. C'est un peu comme si ils était encore 2 fois plus lourds que ce qu'ils devrait être, puisqu'ils l'effort leur devient pénible pour 1.5 watts/kilo au lieu de 3 à 4 watts/kilo.
Ne sont "normaux" finalement que ceux qui utilisent au quotidien un moyen de transport musculaire, ou suivent un réel programme d'entraînement à l'endurance comme les athlètes. Une minorité parmi les sportifs, car la condition "s'entraîner comme il convient" avec régularité et à la bonne intensité n'est que rarement respecté. Ainsi, à peu près 1 personne sur 200 à 1000 dispose de 80 à 100% de son potentiel physique.
Le résultat des sportifs médiatisé fausse la perception de la réalité. Quand la société n'était pas si "tout-voiture", environ 30% à 50% de capacité énergétique cumulée séparaient l'homme moyen des champions. Actuellement, l'homme moyen de la rue est entre 5 et 15% des athlètes d'endurances normaux (de niveau régional, non dopés), et pour la puissance maximale sur une heure, au tiers, voir au quart. En moyenne les humains ont perdu la moitié de leur puissance métabolique: virtuellement ils ont doublé de poids par rapport à leur puissance! Et seule une infime minorité, celle des vrais sportifs, y échappe...

Dans de telles condition: oui, il est vrai que le vélo, la marche à pieds, la plupart des travaux physiques ne sont plus viables... alors on dépend plus encore de l'énergie mécanique. Nous avons perdu une énorme liberté, celle de vaquer librement sans prothèse, dans notre environnement. En moyenne, pour l'homme moyen, les montagnes sont maintenant 4 fois plus haute, également 4 fois plus raide que ce soit à pieds et en vélo et les distances horizontales 2 fois augmentée. Pire encore. Si on compte la pénibilité relative d'effort, après coup les montagnes sont 10 fois plus fatiguantes à monter, et les distances horizontales entre 3 et 5 fois plus... des chiffres? Un athlète moyen qui est simplement une personne valorisant son potentiel pour en disposer de 90% produira 4.5kwh/semaine en 20h/semaine tout compté (sport, marches et propulsion musculaire), alors qu'un sédentaire moyen ne pourrais n'en faire que 0.45 environ... en 3 à 6h de sport/semaine.
Des deux, c'est l'athlète le moins fatigué: sa fréquence cardiaque moyenne est de 30% son maximum, alors que celle du sédentaire est de 50 à 60, en comptant les efforts de la journée: il se fatigue 2 fois plus en faisant 10 fois moins d'effort!
En effet si on ne cumule pas une dépense calorique de l'ordre de 5000 kcal/semaine, nous n'entretenons pas notre santé, et alors, la vie nous coûte plus cher en ressources relatives.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum