nature.et.partage

pour la terre, partageons la nature sans nous battre. mais... comment?


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Dystopies vs méthode coué.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Dystopies vs méthode coué. le Mer 14 Avr - 7:59

"Une pensée, bonne ou mauvaise, que nous avons en tête est pour nous la réalité, et a tendance à se réaliser." Un des postulats de base de la méthode émile coué.

Le problème majeur de l'humanité qui a de l'imagination c'est qu'elle a souvent une imagination débordante pour prédire ce qui va se passer mal. Loi de Murphy.
Nous sommes des êtres qui pratiquons la vision de l'avenir en permanence. Les media (un medium des media) sont forcément attaqués car nous sommes dans l'âge du rationnel triomphant puisqu'on fait plus confiance à un ingénieur qui traite les ouvriers en sous espèce du genre humain et les transforme en esclaves qu'à celui qui s'imagine à leur place et se soucie de leur bien être.
Il faut toujours qu'on se préoccupe de ce qui va se passer dans l'avenir: prières, rêves, projets. On se dit en rêvant "Tout ça est possible, mais juste utopique." Quelle que soit la difficulté du truc, ce n'est juste pas encore réalisé.
Ce n'est d'ailleurs souvent pas considéré comme réaliste et ça tombe à l'eau tous les jours, abandonné avec les milliers d'autres rêves d'un avenir qui marche.

Ma découverte de la semaine c'est qu'il faut rêver en détail un avenir rayonnant de choses qui marcheront quand le monde de maintenant aura disparu.

On bascule fanchement de la posture où les choses à venir seront pires que maintenant, les choses qu'on imagine ne sont pas possibles et la motivation pour accomplir le projet est éteinte

à...

La posture où tout devient possible, même le pire. Tous les projets sont explorés en rêve et matérialisés par l'art: le figuratif, littéraire, image de synthèse.

C'est bien sûr facile à appliquer à nos vies.

Mais surtout à tous ces projets réalistes qu'on perd du temps à essayer d'éviter de réaliser parce qu'ils ne devraient pas marcher. On l'a dit plus haut c'est cette attitude qui fait disparaître les bonnes idées.

Par exemple le projet de la fitness car: dessiner des scènes de la vie avec cet engin, ou le vélo train, raconter des histoires de transport en commun constitués de tubes suspendus et de gens qui discutent dans des pédalos.

Tu comprends ce que je veux dire? On bascule du rêve à la presque réalité en adoptant la bonne attitude. En communiquant la passion du truc au lecteur, au spectateur. En instillant la beauté dans l'oeil du spectateur.

Ce qui est dommage c'est que pour l'instant c'est le mal qui triomphe car les gens aiment s'abreuver de ce sentiment que rien ne va plus et que tout sera pire qu'avant dans l'avenir avec par exemple hollywood, les romans de stephen king, la publicité à la télévision qui commence à maîtriser parfaitement la pulsion de mort et le neuro-marketing. Un écran publicitaire suffit à augmenter les ventes de peignes à des chauves de 150% à persuader une civilisation que verser des phosphates dans la rivière c'est bon pour les poissons. Une émission de télé suffira demain à déclencher une guerre.

Dans le camp des "bons" même si leurs bonnes intentions semblent nous paver un enfer, Michael Moore avec sa méthode de publicitaire raté a presque failli faire perdre ou gagner Bush grâce à un documentaire, on ne saura pas à cause du trucage des urnes qui est une donnée de la démocratie américaine. Yann Arthus Bertrand a presque fait de la France le premier pays du monde à tomber aux mains des "fachos verts"...

C'est le mal qui toujours se réalise et prépare un terreau favorable à sa reproduction grâce aux mêmes moyens qui devraient permettre de préparer et perpétuer les actions de bien. Les cons ont un don inné pour se reconnaître tout de suite entre eux et se protéger.

En conséquence je crois que c'est voulu.

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Dystopies vs méthode coué. le Mer 14 Avr - 8:10

http://www.progress.org/2010/fold660.htm

Et voici un exemple d'un des qui gamberge avec puissance sur "l'effondrement".

Les messages envoyés par ceux qui gambergent avec puissance sur le mal à venir se sont multipliés. Dommage que ceux qui font le rêve d'un avenir meilleur, parce que le monde de maintenant aura disparu et aura changé ne soit pas aussi puissamment relayé.

Voilà... Ce que j'ai remarqué aujourd'hui c'est qu'il faut éviter de penser le mal dans l'avenir de peur de le faire venir et je crois que ça va changer ma vie.

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Dystopies vs méthode coué. le Ven 23 Avr - 7:34

Invité


Invité
un petit tour dans les productions audio-visuelles des années 1980 nous fait vite remarquer une chose.
nous étions très tourné vers le futur et très curieux des extraterrestres, alors que notre époque a l'air au contraire de se murer (ironisé dans le film "planet 51"), d'imaginer dans sa science fiction des avenirs plutôt noirs. l'ambiance de fond de l'esprit humain a bien changé.
nous somme passé par l'an 2000 et le rêve technologique semble s'être écroulé, par contre nous ressentons un besoin de retour aux sources et nous pourrions, peut être nous connecter à des "énergies" plus spirituelles, par exemple les échanges affectifs qui manquent et qui ne sont lus autorisé que dans une bulle familiale par ailleurs décomposée par la mondialisation (les enfants partent à Dache, les gens passent leur temps à rouler et à consommer et n'ont même plus le temps de se câliner entre eux)
les troubles mentaux sont la maladie à venir de notre société ou on jette tout, même nos relations, même nos proche, et où tout est virtuel.
l'antidote ça serait un amour plus large que l'amour sexuel pour sa moitié (ou l'illusion qu'on se fait de sa moitié que l'on ne connaît même pas tout en ignorant le monde)
La méditation avec la juissance de vivre l'instant présent où l'on retrouve alors le plaisir de vivre, de respirer, de faire fonctionner ses muscles.

ça commence à douter.

peut être par là le noyau de la prochaine révolution, qui sera l'ère du boycott imaginé dans le film "la belle verte".

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum